Le dernier "Couleurs Garonne" nous enlève encore une illusion, dans son article, par ailleurs très sympathique,  sur "l'autre côté du pont" (Tonneins rive gauche...) :

"la plaine est réputée s'enrichir à chaque crue de Garonne. Légende ! vous diront les exploitants agricoles... ou plutôt souvenir d'autres temps, car les alluvions sont trop chargés d'acides, de pesticides et de rejets industriels pour être bénéfiques aux cultures"

A force de trafiquer et de polluer la nature, on finirait donc par en avoir les inconvénients (les inondations) sans les avantages (l'enrichissement du sol).

On pouvait penser que les usines d'épuration fonctionnaient comme il faut, et que les rejets industriels n'allaient pas directement "à Garonne"... Eh bien non !

Quant aux pesticides, puisque les crues de Garonne en apportent, on peut espérer que les exploitants agricoles concernés jugent inutile d'en rajouter...
A vérifier ! Ils diront peut-être que les crues ne font pas le bon dosage ou la bonne sélection de pesticides, et qu'il faut donc en rajouter une couche...
Merci pour ceux qui sont en aval !