D'abord, avec un méga-retard, meilleurs voeux pour 2014 !

Ensuite, bien que des perturbations dans ma vie m'éloignent de la vie tonneinquaise depuis environ 2 ans, je veux mettre mon gran de sau sur les élections municipales.

Allez, je rentre dans le vif, le temps presse, moins d'une semaine avant le premier tour !

Front de Garonne, effondrements :

Rien n'a bougé en apparence pendant la dernière mandature. Sauf le sol, bien sûr et hélas... Enfin, concernant le gros effondrement du cours de l'Yser, on sait depuis peu que la mairie va prendre en charge et engager la démolition de 4 maisons. J'ignore les détails, aussi bien sur les conditions faites aux propriétaires que sur le projet d'aménagement de remplacement (un bélvédère - solide - serait une bonne idée !).

Le Front de Garonne est le joyau de Tonneins, et les propriétaires (jusqu'au ras des quais) ne doivent pas être livrés à eux-mêmes. Il faut sécuriser leur bien comme il faut sécuriser le sol. Sans volonté municipale forte, les propriétaires ne peuvent rien, et tout va continuer à pourrir.

Il faut reconnaître aussi que les opérations d'urbanisme sont de plus en plus lourdes et longues à mener : financements à rassembler, études obligatoires par des cabinets de conseil...

Transports doux, urbanisme :

C'était une ligne du programme de l'équipe sortante, mais rien n'a bougé ou presque.

Ma proposition de placer l'ensemble du vieux Tonneins en zone trente avec, donc, double-sens cyclable systématique, a été repoussée. L'intérêt de faire du vieux Tonneins une oasis de convivialité n'a pas été compris. On ne s'étonnera pas après que la population et l'activité y diminuent.

L'intérêt d'une liaison douce (vélos, piétons, fauteuils roulants) Tonneins-Clairac par le tunnel de Moncaubet n'a pas été compris. "A part en faire une champignonnière..." a dit le maire sortant... D'accord, Tonneins ne peut le faire toute seule, mais a-t-on présenté le dossier à Val-de-Garonne ?

En plus de la convivialité et de l'écologie, c'est aussi de l'économie : il faut en finir avec l'obligation de posséder une voiture pour chaque personne adulte !

Etalement urbain, gaspillage de terres agricoles : pas réellement de prise de conscience du problème, posé avec timidité par le SCOT. Fallait-il urbaniser Vénès ? Heureusement, amdullah*, nous avons de vastes zones inondables non constructibles...

Heureusement aussi, l'idée de transformer la plaine de jeux de Ferron en zone commerciale a  avorté. Il me semble que la liste Bouchaud a émis l'idée d'une liaison douce du centre-ville vers Ferron. Oui, il faudrait.

Fleurissement :

Le vieux Tonneins a continué d'être négligé. Exemples : la descente de la fontaine de Lescure, le vieux lavoir sous le cours de l'Yser... ce qui devrait être les joyaux de Tonneins...

Pas étonnant que Tonneins n'ait pas gagné de fleur ; le cahier des charges du concours est clair et intelligent : il ne suffit pas de placer quelques suspensions et potiches en centre ville ; bien sûr, j'exagère, mais enfin... voir A la recherche de la deuxième fleur

Bretelle d'autoroute :

Oui, à condition de ne pas y mettre une fortune ! Et Tonneins a une super-liaison ferroviaire avec Bordeaux (donc Paris). Il faut savoir tirer parti de ce qu'on a, plutôt que rêver à des coups de baguette magique.

Soumission à Marmande :

La communauté d'agglo (pour une vaste zone rurale qui n'est pas une agglo) est pour Tonneins un piège. Marmande en est le cerveau. Il sera maintenant difficile d'en sortir.

Même pour le ratio délégués communautaires / habitants, Tonneins est défavorisée par rapport à Marmande.

Au moins mettre le poing sur la table, et exiger que le maire de Marmande ne cumule pas avec le poste de président de Val-de-Garonne !

Vidéo-surveillance :

C'est cher, peu efficace, et ce peut être un danger pour la liberté personnelle. Mais on y va tête baissée !

Laïcité :

Où est le problème à Tonneins, pour qu'au moins une des listes mette le principe en avant ? Nous ne sommes plus au temps des dragonnades contre les protestants... L'Eglise est séparée de l'Etat depuis 1905.

Alors, n'y a-t-il pas là-derrière un fantasme de péril islamique ? Il serait temps d'affirmer sereinement qu'une part substantielle de la population tonneinquaise, et surtout de ses jeunes, est d'origine marocaine et qu'elle a droit au respect et à la citoyenneté.

_ _ _ _ _

Voilà, c'est tout pour ce lundi d'avant élection. Je me réserve la possibilité de peaufiner ce billet au long des deux semaines qui viennent.

Ceux qui m'ont lu depuis la création de ce blog "Tonneins débat" apprécieront ma constance.

Désolé de ne pas avoir été plus disponible pour prendre connaissance plus précisément des idées des candidats en présence, des réalisations de la municipalité sortante, de la vie tonneinquaise en général ; la conséquence, c'est que je peux me tromper, mais ça, les internautes n'en doutent pas !

Adishatz !

 

* "Amdullah !" = "Dieu merci" en arabe, je crois... Ne pas confondre avec "Inch Allah" ("Plaise à Dieu !")