Il est grand temps : le 1er tour est dimanche prochain. Vous irez voter, j'espère, même si le choix n'est pas simple !

Je tire au sort l'ordre de passage.

 

  • Lougnon-Féral ( "Gauche écologique et sociale" - Europe écologie les Verts + Front de Gauche)

Le Front de Gauche rassemble le parti communiste et le Front de gauche (Mélenchon, pour simplifier).

Pas de surprise au recto de la profession de foi. On reconnait le discours anti-libéral de gauche.

"Toujours privilégier les logiques humaines dans les décisions départementales figurera parmi les objectifs de notre mandat." Y a-t-il donc un risque de "logiques inhumaines ? Soit... Passons au verso.

Transports : "Contre la LGV qui ne dessert que les grandes mégapoles", pour "l'aménagement des voies existantes".

C'est la seule profession de foi qui parle de la LGV. Vu les enjeux financiers et environnementaux, et que le Conseil Général aura très vite des décisions à prendre sur ce sujet, les trois autres candidats sont en faute, donc bravo à Lougnon-Féral !

Maintenant, parler de "la LGV" au singulier, alors qu'il y a deux projets qui nous concernent (Tours-Bordeaux et Bordeaux-Toulouse), qui n'ont ni les mêmes incidences sur le département ni le même état d'avancement, c'est trop simplificateur. De plus (et après j'arrête !) : les LGV desservent les métropoles, mais dans les gares des métropoles (pour nous, Bordeaux et Toulouse), il y a (encore que...) des correspondances ferroviaires pour les villes moyennes ou petites.

Dans le reste du verso de la profession de foi Lougnon-Féral, je relève les points suivants :

développement de "la filière bois avec la fabrication de granulés de bois", "soutenir une agriculture de qualité et l'agriculture biologique", "préserver les terres agricoles (pas de panneaux photovoltaïques sur des terres cultivables)", "l'eau en régie, c'est reprendre le contrôle". A propos de la préservation des terres agricoles, l'étalement urbain n'est pas critiqué. C'est probablement un oubli.

 

  • Moga-Vulliamy (sans étiquette)

A propos des candidats de droite sans étiquette, je vous conseille le dernier sketch de François Hollande. Il rappelle à la fin que, en application des règles de sécurité, les bagages non étiquetés sont immédiatement détruits dans les gares.

"L'enjeu de cette élection n'est ni de défendre une politique nationale, ni de renforcer une majorité départementale, ni de bouleverser les bases de notre société."

On se doute bien que s'il est élu, M. Moga ne va pas renforcer une majorité départementale de gauche, mais que, par contre, il renforcerait une éventuelle majorité départementale de droite. C'est son choix. Et c'est difficile, dans notre système politique, de ne pas entrer dans un système d'allégeance de type féodal. La gauche établie fonctionne de même, mais au moins, elle annonce sa couleur politique.

Mais passons au verso de la profession de foi :

"redéfinition des priorités de l'Action Sociale" : Moga-Vulliamy ont bien intégré que l'Action sociale absorbe la plus grande part du budget départemental. La "redéfinition" proposée est dans l'air du temps (maintien des personnes âgées à domicile, incitation à l'installation des médecins, maisons médicales...)

"il faut inverser la réflexion : C'est l'attractivité de notre département qu'il faut améliorer" : Débat difficile. Attractivité pour qui ? pour des entreprises qui cherchent un point de chute ? pour des retraités ? Je proposerai d'inverser à nouveau la réflexion : quand on bichonne son territoire, on le fait d'abord pour soi-même, et l'attractivité pour l'extérieur vient de surcroît. Pour l'instant, Tonneins ne donne toujours pas l'exemple, je le dis à regret.

"Désenclaver le canton" : pour moi, ce n'est pas le problème, j'ai donné mon avis en commentaire de cet article de "Sud-Ouest" : Une économie à relancer, sur un territoire enclavé

"Relier toutes les communes de notre canton au réseau départemental des "voies vertes"" : Chiche ! Il faut donc relier Tonneins à Clairac par une voie verte. Suivez mon regard vers le tunnel de Moncaubet...

 

  • Bousquet-Cassagne - Châtelet (Front national)

Eux au moins mettent en avant leur étiquette et leur couleur. Bleu Marine...

Idées fixes : l'insécurité et l'immigration ; ça se discute, mais le Département n'a guère de compétences en la matière. Et dans notre département qui a reçu beaucoup d'estrangers depuis très longtemps (gabachs, italiens, marocains...), on devrait être plus positif.

Du coup, les "engagements pour le Département" sont très généraux. "Baisser les impôts départementaux", "mettre fin aux gaspillages"... Lesquels, comment ?...

 

  • Bize-Labarbère (Parti socialiste)

Le tirage au sort les fait arriver en dernier dans mon tour d'horizon. Dommage, la lassitude se fait sentir... Il serait trop long de commenter tous les "engagements", mon choix sera une fois de plus totalement subjectif.

"Instaurer la gratuité des transports publics départementaux pour les anciens combattants" : il doit s'agir principalement des anciens combattants d'Algérie ? Bon, j'ai relevé ça pour détendre l'atmosphère.

"Création d'un véritable réseau de transports collectif départemental à une tarification unique de 2 €" : c'est dans l'air du temps, d'autres départements l'ont déjà fait ; "dans les Pyrénées orientales, il y a déjà le car à un euro, qui en trois ans, a multiplié par six le trafic", nous dit "La Vie du Rail" du 23 février 2011. Oui, il faut faire quelque chose, pour que ce ne soit pas ruineux de prendre le bus par rapport à la voiture, déjà que les fréquences des bus sont largement insuffisantes. Encore faudrait-il le faire en coordination avec la Région qui gère, elle, le TER (train ou bus), et, pour ce qui concerne Tonneins-Clairac, avec "Val-de-Garonne" qui a son propre système !

"Favoriser l'introduction de produits locaux et bio dans les cantines", "Développer un tourisme vert" : engagements louables. Sur le point des voies vertes, Françoise Bize appartient à la majorité départementale actuelle qui a continué le programme initié par la majorité précédente.


Conclusion provisoire, tirée presqu'au hasard de "Etude grammaticale de la langue gasconne - Dialecte de Tonneins" de Jean-Edouard FAUCHE (aco's ma noubèro biblo !) :

Sû toun azé sès pu solidé qué s'èrés sus ün chibaou.

(celui ou celle qui me donne la traduction gagne un autocollant de Gasconha.com !)