Canton de Tonneins.

En pourcentage des inscrits :

Abstentionnistes : 51,14%

blanc ou  nuls : 1,46%

Bize (PS) : 15,49%

Bousquet-Cassagne (FN) : 12,37%

Lougnon (écologistes+Front de gauche) : 4,91%

Moga (divers droite) : 14,63%

D'un côté, on peut dire que "les absents ont toujours tort", et que ceux qui ne votent pas n'ont pas à se plaindre, après, des décisions des élus.

D'un autre côté, cette abstention majoritaire signifie qu'il y a un gros dysfonctionnement dans notre démocratie locale.

Il faut réformer nos collectivités locales pour que "Monsieur et Madame Tout le monde" y comprenne enfin quelque chose !

Les gens confondent le Conseil général (département) et le Conseil régional ! Dire "Conseil départemental" à la place de "Conseil général" serait déjà une modification élémentaire qui clarifierait les choses, mais il faut aller plus loin.

Quelques propositions :

  • fusionner progressivement la Région et le Département, en donnant la priorité à la Région,
  • transformer les intercommunalités géantes en "pays" qui prennent une partie des compétences actuelles du département...,
  • arrêter de déposséder les communes de toutes leur compétences, ce qui suppose aussi d'arrêter de compliquer la gestion locale en ajoutant constamment des normes et des contraintes légales.

Le mode de scrutin actuel pour les conseillers départementaux est aberrant : un canton de 20 000 habitants a un élu, un canton de 2 000 habitants en a un aussi ! Les habitants des villes sont scandaleusement sous-représentés. Une fois de plus, Tonneins, qui est un canton plus peuplé que la moyenne, est défavorisé !

La réforme des collectivités locales portée par la majorité sarkozyste, qui s'appuie sur une réflexion menée notamment par la commission Balladur, n'est pas à rejeter en bloc : elle mène notamment à une fusion région-département, grâce au "conseiller territorial". Mais il ne serait pas normal que celui-ci ne soit élu que par des circonscriptions cantonales : il faut une dose de proportionnelle pour une meilleure représentation de la population.

Bref : il faut simplifier, clarifier, relocaliser ce qui peut l'être, rendre le mode de scrutin plus juste.

A propos de la réforme territoriale, un point de vue pessimiste, mais qui a de la justesse :

[Alternatives paloises] La Réforme territoriale vue par Maurice MEIRELES Maire honoraire de Pontacq.