A lire aujourd'hui dans "Sud-ouest" :

"Le passage de Klaus, en janvier dernier, a ouvert de nouvelles perspectives
Avec sa vue sur les quais l'entrée de ville séduit"

(Vous pouvez cliquer ci-dessus pour lire l'article de Sud-Ouest (qui permet d'ailleurs, comme d'habitude, de commenter), mais ce lien est périssable !)
 
Le malheur des uns fait le bonheur des autres : la chute de nombreux peupliers dégage (mais pas encore assez), à l'entrée de Tonneins, entre le camping et le Pisseroulet, une belle vue sur le front de Garonne tonneinquais au-dessus des quais.

Avant même la visite de Klaus, Tonneins-débat s'était intéressé à ce lieu potentiellement magnifique. Voir l'album photos du Pisseroulet.

34115043_m
Avant le passage de Klaus... On distinguait déjà vaguement le front de Garonne.

Heureusement, il semble que les associations de Saint-Pierre veillent au grain, et que la mairie soit prête à l'action (acheter ce terrain pour qu'il ne soit plus planté de peupliers qui cachent la vue).

Pour les usagers du camping, si jamais celui-ci rouvre, ce sera agréable d'avoir un beau panorama sur Tonneins.
Justement, Sud-ouest nous a appris récemment que le camping fermait pour une période indéterminée :

"Les  32 emplacements du Robinson resteront vides toute la saison. Décision a été prise de ne pas l'ouvrir

Le camping municipal  prend des vacances"
(Attention, article en consultation payante)

 

Le problème du camping est complexe, mais sa situation près d'un beau point de vue sur Tonneins pourrait peser en sa faveur, un jour...
D'autant qu'il est proche d'une petite route qui permet d'accéder tranquillement, à vélo, à Unet, aux collines, à Clairac par Seilhade, à Ayet..., à travers une plaine inondable donc préservée du mitage urbain (là aussi, le malheur des uns fait le bonheur des autres).

Il y a donc tout un projet à construire, qui articulerait le camping, les quais, l'Esplanade et le quartier Saint-Pierre, et un réseau de voies vertes Ferron-Clairac-Aiguillon.

La petite route vers Unet (avec accès à Saint-Georges de Rams) peut, après-demain, donner accès à Aiguillon si on "verdit" le tronçon Ayet-Aiguillon.
Le camping n'est pas loin non plus du point de départ de la très souhaitable voie verte vers Clairac par Fazanis et le tunnel de Moncaubet.
A plus court terme :
Vers la place du Pisseroulet et le quartier Saint-Pierre, il faudrait, un cheminement sécurisé depuis le camping, et le débouché de la petite route d'Unet, pour les circulations douces. Aujourd'hui, on est captif de la dangereuse D813.

Cette place du Pisseroulet et le parking Leclerc qui la surmonte devront être embellis.
On part de très bas :

DCP_1989
Place du "petit Leclerc", un dépôt de tri sélectif semble avoir été posé exprès pour gâcher la vue sur la courbe de Garonne.
En plus, il n'est pas vidé assez souvent...