Les changements qui sont en train de se produire sont importants pour Tonneins.

Il a été souvent souligné sur "Tonneins débat" qu'il est dommage que le bassin de vie de Tonneins soit écartelé entre plusieurs communautés de communes.
Cela empêche d'avoir une politique adaptée à la géographie, et réduit le rôle de Tonneins comme ville centre. On l'a vu avec la mise en danger de l'Ecole des Arts du fait qu'elle accueille (logiquement) des élèves venant du bassin de vie de Tonneins, mais qui n'appartiennent pas à la même communauté.

L'anomalie la plus criante était la coupure entre Tonneins et Clairac, qui sont distantes de seulement 6 km (et seraient encore plus proches pratiquement si les reliait une voie verte et douce passant par le tunnel de Moncaubet !!!).

La bonne nouvelle est donc là : les deux villes seront réunies. Il paraitrait logique que d'autres communes de la Communauté "Basse vallée du Lot" suivent Clairac.
Bourran et Lafitte font partie du Tonneinquais selon "Mémoire du fleuve"...

Mais Tonneins reste coupée de Nicole et d'Aiguillon !

Si, comme on le dit, on va vers un découpage du département en 4 ou 5 communautés d'agglo*, il se peut qu'Aiguillon entre à son tour dans la VGA (Val de Garonne Agglo).

Autre aspect important (il parait que c'est en discussion) : le nombre de représentants dont disposeront les différentes communes de la VGA. La règle actuelle de 4 représentants pour chaque commune sans tenir compte de sa population est anti-démocratique.
Voir Tonneins dans la CCVG : 3,2 % des conseillers ! (pour environ 18% de la population)

La Réforme des collectivités locales prévoit de mettre fin à ce genre d'anomalies ; qu'en sera-t-il ?
Voir Réforme des collectivités locales : retombées pour Tonneins


*On dit aussi que l'esprit de la réforme territoriale en cours est de donner plus de poids aux communautés d'agglo et même de leur donner la plupart des compétences des départements.

Le nom même de "communauté d'agglomération" devient d'ailleurs obsolète, plus il s'agit de vastes territoires à la fois urbains et ruraux ! On retrouve le concept des "pays", que justement la réforme veut enterrer (parce qu'ils feraient double emploi avec les communautés d'agglo ?).