On va faire entre Mézin et Saint-Pé-Saint-Simon (Lot-et-Garonne), une voie verte de 17 km utilisant 2 tunnels ferroviaires (un de 238 m et 168 m) sur un tronçon de l'ancienne voie ferrée Mont-de-Marsan/Nérac...

Alors tous les espoirs sont permis pour la réalisation d'une voie verte de 2,2 km entre Tonneins et Clairac utilisant le tunnel de Moncaubet !

Pourquoi 2,2 km, alors qu'il y a 6 à 7 km entre Tonneins et Clairac ?

Parce que, hélas, l'emprise de l'ancienne voie ferrée a été en partie aliénée (vendue à des particuliers), et parfois bâtie.

Mais il reste très intéressant de réaliser une voie verte sur le tronçon central qui inclurait :

- le tunnel (700m),

- la tranchée aux deux bouts du tunnel (2x300m),

- et côté Fazanis, un tronçon à construire d'environ 1 km qui desservirait justement Fazanis, et rejoindrait la route existante vers Lajaunie et Mondésir.

700m + (2x300m) + 900 m = 2,2 km !

(cliquer sur la carte ci-dessous pour mieux comprendre)

moncaubet1

Le liseré vert vif qui borde la route rouge D911 vers Clairac figure les bandes cyclables qu'il faudrait aménager, sur cette route très passante, entre le débouché de la voie verte et l'entrée dans Clairac.

Côté Tonneins, la situation est différente : la route de Lajaunie et Mondésir est peu passante. Elle peut donc accueillir des circulations douces sans modification de la chaussée, mais avec peut-être une limitation à 50, voire à 30 km/h.


Quel serait le public de cette voie verte. A quoi servirait-elle ?

Les voies vertes ont généralement un but de promenade.

Ici, il s'agirait pour les promeneurs de relier Tonneins et Clairac, deux villes "fausses jumelles", l'une sur Garonne, l'autre sur le Lot. Chacune des deux a son charme, Clairac avec son dédale de ruelles et de plaçotes, Tonneins avec ses belvédères... Entre les deux, le tunnel de Moncaubet est un lieu patrimonial.

Mais celle-ci a une utilité qui dépasse la promenade (joindre l'utile à l'agréable !) :

On pourrait se rendre à vélo d'une ville à l'autre par un parcours sécurisé et agréable. A vélo ordinaire, le trajet Tonneins-Clairac, délesté de la côte de "la Moncaubette", pourrait se faire en une demi-heure sans forcer. 20 mn en vélo à assistance électrique.

Les élèves de Fazanis, qu'ils soient de Tonneins ou de Clairac, devraient être intéressés : Fazanis étant au milieu du parcours, ça leur ferait un temps de trajet de 10 à 15 mn ; mais tous les scolaires qui vont d'une ville à l'autre sont concernés, et finalement tous les habitants des deux villes, et pas seulement les femmes âgées qu'on voit à vélo à Tonneins, parfois chargées de paniers à provisions...

Une voie verte est normalement interdite aux cyclomoteurs. Peut-être dans l'avenir évoluera-t-on vers l'acceptation d'autres véhicules "doux" que les vélos. Des tricycles électriques etc. Il va de soi que les fauteuils électriques d'handicapés ont leur place sur une voie verte, et nos handicapés de Tonneins élargiraient ainsi leur horizon vers Clairac.

Financement :

Le Conseil Général du Lot-et-Garonne aide la réalisation de voies vertes.