La population du Passage d'Agen a récemment dépassé celle de Tonneins, enlevant à cette dernière la place de 4e commune du Lot-et-Garonne.

Faut-il s'en désespérer ?
Eh bien non, parce qu'il faut comparer ce qui est comparable : des agglomérations entières entre elles, et pas une agglomération entière avec un morceau d'une autre agglomération.

Il faudrait comparer l'agglo de Tonneins avec l'agglo d'Agen.
Et dans l'agglo de Tonneins, il faut peut-être mettre Fauillet, qui fait autant partie de l'agglo tonneinquaise, économiquement, que Unet et Ayet qui appartiennent à la commune de Tonneins.

Une fois qu'on a défini des blocs comparables, on a une bonne base pour calculer les taux d'accroissement respectifs.

Pour Tonneins + Fauillet, l'INSEE donne les chiffres suivants :

1990 : 9 334 + 769 = 10 103 hab
1999 : 9 041 + 815 =   9 856 hab
2006 : 9 141 + 861 = 10 002 hab

Je n'ai pas les chiffres de l'agglo d'Agen sous la main, mais on verrait probablement que, de 1990 à 2006, l'agglo d'Agen (et pas seulement "le Passage") a augmenté, alors que Tonneins baissait puis remontait sans rattraper tout à fait son niveau initial.
C'est un peu normal quand même, avec la fermeture de la Manu et le transfert de certains services à Marmande.
On aurait même pu craindre pire.

Mais plus qu'avec Agen, il faudrait peut-être comparer l'évolution de Tonneins avec celle de villes d'une taille à peu près similaire. Dans la région, j'avais pensé à Orthez, Castelsarrasin, Saint-Gaudens. Voir Tonneins et Orthez.

A noter :

Même dans une conjoncture économique dynamique (beaucoup d'emplois à Tonneins), il n'est pas automatique que la population de Tonneins augmente, vu que les personnes travaillant à Tonneins-Fauillet habitent assez souvent hors de ces deux communes, dans la campagne avoisinante par exemple.

Un des leviers pour augmenter la population serait donc de rendre Tonneins attractive pour y habiter (et surtout son coeur de ville qui a un potentiel délaissé).