Euratlantique, qu'es aquo ?
Comme il y a Euralille à Lille et Euroméditerranée à Marseille, il y aura Euratlantique à Bordeaux, un nouveau quartier d'affaires autour de la gare Saint-Jean à Bordeaux, à l'horizon 2020-2030 :

http://www.lemoniteur.fr/btp/amenagement/euratlantique_bordeaux_promue_au_rang.htm

Une "opération d'intérêt national" est lancée.
En voici la description enthousiaste de nos technocrates :
"Un  centre  d’affaires  de  rayonnement  métropolitain  à  l’horizon 2030
Le projet d’aménagement envisagé est établi dans la perspective de l'arrivée à Bordeaux de trois lignes à grande vitesse qui placeront, à l'horizon 2020, Bordeaux à 2 heures de Paris, 1 heure de Toulouse et 1h50 de Bilbao.
Il vise à créer un centre d’affaires de rayonnement métropolitain en même temps qu’un véritable morceau de ville. Jusqu’à 2 millions de m2, répartis de façon équilibrée entre  logements,  bureaux,  commerces  et  équipements  publics  sont  ainsi envisagés à l’horizon 2030."

Sans être fanatique de ce genre de méga-projets, on peut se dire :
1) Que ça se fera ;
2) Que Tonneins est concernée (même si les scélérats ne mentionnent que Paris, Toulouse et Bilbao - lol- comme dit Polo !).

Tonneins sera à 50 mn par le train de ce "centre  d’affaires  de  rayonnement  métropolitain" !
50 mn, c'est le temps de transport qu'on peut prévoir entre la gare de Tonneins et celle de Bordeaux-St-Jean à l'horizon 2020 par les TER, en comptant un léger gain par rapport au temps de transport actuel : la nouvelle ligne de TGV Bordeaux-Toulouse devrait permettre de cadencer et de fluidifier la circulation des trains sur la ligne actuelle.

Dès maintenant, il y a des tonneinquais qui travaillent à Bordeaux.
50 mn de gare à gare, et si le lieu de travail est juste à la gare de Bordeaux, ça donne à Tonneins un statut de ville de banlieue. Des dizaines, voire des centaines de travailleurs d'Euratlantique pourraient aussi bien résider à Tonneins, pour profiter de la qualité de vie que nous saurons leur offrir, et aussi de prix immobiliers qui pourraient bien rester deux fois plus bas qu'en Bordelais !

Ce serait encore "Tonneins ville dortoir", diront certains...
Halte là !
D'abord, il vaut mieux des habitants "dormeurs" que pas d'habitants du tout.
Ensuite, les "dormeurs", une fois sur place, peuvent très bien participer à la vie locale, y prendre goût, y apporter des idées, y investir...
Et à l'horizon 2020-2030, le télétravail aura progressé,
surtout dans les "centre d’affaires de rayonnement métropolitain", et les tonneinquais d'Euratlantique n'auront même pas besoin de prendre le train tous les jours : ils travailleront partiellement chez eux, à Tonneins...