Extrait de l'intéressant ouvrage de Guy Blois "Clairac. Une cité protestante et républicaine sous Louis-Napoléon Bonaparte" (Editions du Roc de Bourzac) :

"Dès 1853, le Conseil [de Clairac] demande la création d'une voie ferrée de la vallée du Lot.

Le projet d'une ligne joignant Villeneuve-Aiguillon en desservant Clairac se heurte aussitôt à la volonté agenaise d'imposer prioritairement une ligne Agen-Villeneuve.

Alors, aussi bien la municipalité de Clairac que celle de Villeneuve-sur-Lot s'adressent à l'Empereur.
[...] il faudra attendre l'année 1894 pour que le chemin de fer passe à Clairac... près d'un demi-siècle !"