Le Mas d'Agenais, à 7 km  de Tonneins, fait partie de notre bassin de vie.

Je viens de découvrir qu'il y a au Mas un blog d'actualité assez actif (fait par le correspondant de Sud-Ouest ?).

Je suis tombé, plus précisément, sur  un article qui parle de la campagne municipale : 

Regards croisés sur les programmes !

Il en ressort que, comme à Tonneins, la campagne a été sereine. Tant mieux !

Mais ce qui m'a fait "tiquer", c'est que Sylvie Barbe, dont la liste de gauche a été victorieuse, disait ceci :

"le P.L.U., [...] est très contraignant dans son utilisation. Son règlement bride trop les usagers dans leur désir de construction ou de rénovation. Il est difficile d’obtenir des autorisations de construire. Tout cela entraîne la fuite de potentiels habitants dans notre village et de ce fait la rentrée de produits financiers."

 Jean-Louis Confolent, maire sortant, tenait un discours différent : "Le site exceptionnel qui est le nôtre avec un patrimoine qui ne l’est pas moins méritait qu’on le préserve, qu’on limite la dissémination, le mitage."

Avec sa défaite, vont-ils tomber dans le laxisme, et laisser des pavillons se construire n'importe où ? Ou y a-t-il vraiment eu trop de rigidité ?
A suivre : le problème de la dispersion en milieu rural de l'habitat de ceux qui travaillent en ville (et parfois très loin) est crucial.  (coûts en paysage, en environnement, en infrastructures, en temps et en énergie pour le transport, déclin des centres-ville et centres-bourg...).

Autre différence entre les deux candidats :
Sylvie Barbe est pour le passage en Communauté d'agglo.
On devine qu'elle défend le projet de Gérard Gouzes : passer en communauté d'agglo pour, disent-ils, décrocher davantage de financements.

Mais n'est-ce pas un peu léger de chercher à toute force à passer en communauté d'agglo, ALORS que la CCVG n'est pas, géographiquement, une agglomération ?
Les crédits ou les facilités supplémentaires (puisqu'il y en aurait, parait-il - mais jusqu'à quand ?) valent-ils, pour des villes comme Le Mas ou Tonneins, la perte de leurs compétences ?
Si la CCVG passe en communauté d'agglo, alors toute la France peut passer en agglo ! Il suffit d'agglomérer partout les communes rurales en nombre suffisant... Ce n'est pas, je suppose, l'esprit de la loi...
A creuser sérieusement !