Il parait qu'à Figeac (un peu moins de 10000 habitants, comme Tonneins, mais Communauté de Communes de Figeac-Cajarc : 18000 habitants), ça marche du tonnerre !

Qui organise une excursion là-bas, qu'on juge sur pièces ? C'est aussi une bien jolie ville, d'après les photos qu'on trouve sur le net...

Mais  là-bas, les bus sont gratuits, et il parait aussi que ça n'a pas marché tout de suite.

Pour Marmande-Tonneins, Evalys dit qu'il faut bien 3 ans avant que la mayonnaise prenne.

Et si ils se trompent ? L'essai aura coûté cher !
N'était-il pas possible de tester à Marmande seulement, pour commencer ?
J'ai entendu que même si les bus ne roulaient qu'à Marmande, les employeurs  de Tonneins seraient quand même mis à contribution. Pourtant, Moga imagine que Tonneins peut demander à "sortir du périmètre". Où est la vérité ?
Est-il possible que l'appartenance à Val-de-Garonne oblige les employeurs tonneinquais à financer les transports en commun de Marmande ?
Si oui, est-ce une raison pour faire rouler des bus vides à Tonneins, sous prétexte que l'argent tonneinquais doit "servir" à Tonneins ?
L'affaire des bus vides met donc une fois de plus en question le rapport de Tonneins à "Val de Garonne".

Et combien d'aménagements pour les circulations douces  (vélos, piétons, fauteuils roulants...) aurait-on pu, et pourrait-on, financer avec le même argent ?
Mais la contribution transport des employeurs peut-elle servir à résorber des points noirs dangereux pour les cyclistes, ou ouvrir de nouveaux parcours cyclables ? Benlèu que noun...

Et le nouveau PLU va-t-il enfin décourager la diffusion de l'habitat hors-la-ville qui, on le voit, génère des besoins de transports que seule l'automobile satisfait ? Quoique le vélo est très bien sur des distances inférieures à 5km et en terrain plat...
En tout cas, il est connu qu'habitat diffus et transports en commun ne font pas bon ménage. 
Si on avait su garder la population DANS LA VILLE, le problème d'un réseau de bus ne se poserait même pas !
Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire !

Pour les vieux malgré tout dispersés en zone rurale, on pourrait faire du transport à la demande.
Et peut-être, comme Daunis l'a évoqué, une navette gratuite gare-Jean-Jaurès, si on fait un grand parking à la gare, et si on développe l'utilisation de la ligne SNCF...

Il y a beaucoup de "?" et de "si" dans mon message... Nos élus et techniciens communaux et communautaires devraient pouvoir répondre ! Ils auraient même dû devancer les questions !