stockholm_pr_stgatan

Non, ce n'est pas à Tonneins, mais à Stockholm !

Dans les "premières propositions", page 4 de ce premier tract, la réhabilitation du vieux Tonneins et des quais n'est pas mentionnée...
Ne serait-ce pas si prioritaire que ça ?
Il fallait approfondir...
Les trois axes de propositions du tract sont les suivants :

  • Adapter notre cadre de vie à nos ainés

Mais justement, le vieux Tonneins n'est-il pas, par excellence, le cadre de vie adapté à nos ainés ? proximité des commerces, des services, de la gare SNCF, et... des autres tonneinquais, sans besoin de prendre la voiture ; pour certains d'entre eux, ce serait le retour dans le quartier de leur enfance.
Et d'autres ainés peuvent venir, et parfois de loin, s'installer à Tonneins, rien que pour profiter de ce vieux Tonneins idéal pour une vie "pépère".

  • De l'enfance à l'âge adulte : un engagement

Ici, on pardonnera l'absence du vieux Tonneins.
Quoique dans les activités périscolaires ou de loisirs éducatifs, on peut très bien imaginer des chantiers de jeunes pour la réhabilitation du vieux Tonneins, par exemple avec des jeunes venus de pays étrangers, comme ça se fait avec l'association (nationale) "Remparts".

  • Développement économique & emplois

Si des dizaines de retraités s'installent dans le vieux Tonneins, et y rénovent des maisons, c'est bien générateur de développement économique et d'emplois.

Si des travailleurs indépendants ou des entrepreneurs choisissent de rester ou de venir à Tonneins parce que le cadre leur plait, et que la ville a une image valorisante, c'est bien générateur de développement économique et d'emplois.

Si les employés des entreprises de Tonneins choisissent d'habiter le centre de Tonneins parce que le cadre leur plait, au lieu de s'installer à Marmande ou en pleine campagne, c'est bien générateur de développement économique et d'emplois.