Le cours de la Marne, ex "rue du Commerce", de Tonneins, est devenu emblématique de l'abandon du centre ville, par ses commerces, mais aussi par les autorités municipales (qui n'y ont pas fait de travaux importants depuis plusieurs décennies, sauf sur le tronçon aboutissant à la place du Belvédère).

Et pourtant... les maisons actuelles forment de «beaux volumes» et une harmonie générale.

cours_de_la_marne_apres_partiel

Une «simple» réfection-recoloration des façades peut transfigurer le quartier.
A ceux qui ont une vitrine de la décorer au mieux !

Au dernier étage, certaines maisons ont ou peuvent avoir vue sur Garonne et rive gauche...

Les circulations douces doivent avoir la priorité : marche à pied, vélo, fauteuil roulant...
La chaussée devra donc être repensée : zone 30, zone piétonne, contre-sens cyclable officiel, trafic automobile limité aux riverains ?

mezin_rues_du_centre02

A Mézin, voici comment la principale rue commerçante est traitée.

Un peu comme le bout du cours de la Marne, mais sans stationnement. Il est vrai que cette rue de Mézin est plus étroite. On comprend que les piétons ne sont pas cantonnés aux trottoirs étroits, qui doivent leur servir pour se replier quand une voiture arrive. Il n'y a pas de bordure de trottoir dangereuse pour les piétons.

On ne voit pas en l'air pas de fils électriques ou autres...

Mais dès maintenant, veillons à la propreté !

J'attends vos commentaires...