Il parait qu'il y a une forte demande de logement en pavillon.

Mais la plupart des urbanistes, et même des politiques, reconnaissent maintenant qu'il faut en finir avec l'étalement des villes.
Et qu'il faut construire là où il y a des transports en commun et des services publics déjà accessibles.
Et que là, il faut même construire dense, c'est-à-dire des immeubles collectifs, ou à la rigueur des maisons de ville.

Or que voit-on à Tonneins, boulevard Carnot, à environ 500 m de la gare, et à peine plus du centre-ville ? Un lotissement de pavillons en construction !

tonens_lotissement_carnot

La gare est un point privilégié pour les transports en commun, et pas seulement vers les destinations longues comme Bordeaux, Toulouse, ou Paris. Les TER (trains régionaux) notamment servent pour les trajets domicile-travail, et la fréquentation de la gare de Tonneins augmente d'année en année.

Un arrêt de bus a d'ailleurs été implanté devant la gare, et le nouveau système de bus, qui a certes du mal à démarrer, prévoit les correspondances bus-à-Tonneins/train/bus-à-Marmande.

Le quartier de la Gare est donc par excellence le quartier à densifier dès que l'occasion se présente, pour faire servir les transports collectifs qui y sont déjà !

Que dit le PLU (le futur plan d'occupation des sols, en cours de validation) sur tout ça ?